↑ Retour à Guides pratiques

Nos escales aux Antilles Néerlandaises Bonaire et Curacao, guide pratique

iles ABC carte générale

Généralités sur les Antilles Néerlandaises pour les bateaux de plaisance

 

On désigne par Antilles Néerlandaises un regroupement d’îles comprenant Bonaire, Curaçao, Aruba mais également St Marteen, Saba et St Eustasius. En réalité, ces îles sont désormais indépendantes de la couronne néerlandaise mais disposent chacune d’un statut spécifique vis à vis de leur ancien pays de rattachement. 3 d’entre elles se situent dans les petites Antilles. Il s’agit de St Marteen (la seconde moitié de l’île française de St Martin), St Eustasius et Saba.

Aruba, Bonaire et Curacao, qui sont également souvent désignées par l’appellation îles ABC, se situent, elles, aux large du Venezuela et, contrairement aux petites Antilles, elles sont en dehors de la zone cyclonique. Cela en fait un excellent refuge pendant la saison des cyclones.

Les îles ABC ont un niveau de vie et des possibilités d’approvisionnement au standard occidental. On s’y déplace en voiture généralement et les transports en commun sont quasi inexistants.

Les bateaux de plaisance sont très nombreux à Curacao, surtout au mouillage de spanish waters. mais également dans les chantiers où ils passent la saison cyclonique à l’abri. Bonaire offre moins de possibilité car l’île est plus petite et il n’est pas possible d’y mouiller sur ancre.

Nous n’avons pas visité Aruba.

 

  • Approvisionnement

Les îles ABC disposent de supermarchés où il est facile de s’approvisionner .

  • Argent

A Bonaire, c’est le NAF ou Florin des Antilles néerlandaises ou encore Guilden. A Curaçao c’est le dollars US.

  • Formalités

Chacune des îles dispose de ses propres règles pour la clearance d’entrée et de sortie. Il faut considérer les îles ABC comme 3 entités administratives complètement différentes et donc faire une clearance d’entrée et de sortie pour chacune. Pour Bonaire et Curaçao, les formalités se font à la capitale ce qui est assez pratique à Bonaire car les bouées sont situées à proximité. En revanche, pour Curaçao, le mouillage principal, Spanish Waters, est situé à 10km de la capitale ce qui oblige à prendre le bus ou faire du stop.

Attention,  Bonaire et Curaçao exigent de voir tous les passagers du bateau à leur bureau. Le capitaine ne peut donc pas aller faire les formalités seul.

  • Mouillage

Mouillage sur ancre interdit à Bonaire, autorisé à Curaçao sur des zones référencées..

  • Sécurité

Pas de problème de sécurité à signaler hormis la vigilance habituelle.

  • Ne pas manquer

A Bonaire, le parc Washington Slaagbai, ses cactus et ses flamands roses. A curaçao, la ville de Willemstadt, ses façades colorées et son pont flottant.

 

ABC Bonaire

Notre mouillage à Bonaire

  • Coordonnées: 12 09.6196 N, 068 17.0375 W
  • Bouée payante, 10$ par jour à régler à l’avance à la Marina “Village Harbour Marina” située au Nord des bouées. On trouve 2 rangées de bouées. Le mieux est de choisir celles qui sont le plus loin de la côte et sur lesquelles le bateau ne court aucun risque en cas de renverse du vent. Choisir également si possible les bouées les plus au Nord et donc les plus loin des bars qui peuvent être bruyants le soir.
  • Bonne protection de la houle et du vent d’Est
  • Formalités: à faire dans le bâtiment des douanes situé à proximité du ponton pour les bateaux de croisière et du bar, le Karell. Elles sont gratuites. Attention on vous demandera la présence de tout l’équipage.
  • A terre: On laisse l’annexe au ponton du bar: le Karell situé au Sud des bouées. De là, on est en plein centre ville avec de nombreux bars, restaurants et boutiques de souvenirs. Les supermarchés sont plus éloignés mais on en trouve un à 5 minutes à pieds ainsi qu’un shipchandler (Budget Marine) et un NAPA (mécanique automobile mais pratique pour l’entretien moteur d’un bateau) sur la route principale qui longe la côte. Un peu plus loin sur cette route, on trouve la Poste avec un parc pour enfants très bien aménagé et du Wifi gratuit.
    Il est possible de louer une voiture ou mieux, un pickup, pour 50$/jour afin d’aller visiter le parc Washington Slagbai qui est un incontournable de Bonaire. L’entrée du parc s’élève à 25$ par adulte, gratuit pour les enfants. A l’entrée on remet au visiteur la carte du site que l’on parcourt en voiture sur des pistes assez bien aménagées (le 4×4 est inutile). On y observe très facilement les flamands roses ainsi que de nombreux oiseaux, des iguanes,… La piste passe à travers de paysages sublimes entre bord de mer, falaises de corail et forêts de cactus.
    La plage est située sur la petite île de klein Bonaire qui fait face au mouillage. On y accède en annexe en 10 minutes, elle est connue sous les nom de “no name beach”!
  • Le snorkelling et la plongée sont très bien organisés à Bonaire. On peut très facilement laisser son annexe sur les bouées jaunes de forme cylindriques et aller explorer les environs en palmes. Depuis le mouillage, il faut prendre l’annexe et aller de nouveau sur Klein Bonaire juste en face où 10 à 20 minutes de trajet vous donnent accès à de très beaux sites dans une eau cristalline. Attention, pêche au harpon interdite.
  • Carburant: ponton carburant à Village Harbour Marina, au Nord des mouillages.
  • Ne pas manquer: le parc Washington Slagbaai et le snorkelling.

ABC Curacao

Nos mouillages à Curaçao

  • Klein Curaçao, île située entre Curaçao et Bonaire, à 7 miles de Curaçao
    • Coordonnées: 11 59.1760 N, 068 38.7378 W
    • Mouillage dans 3m d’eau, sable. S’approcher de la plage car les fonds tombent assez rapidement.
    • Klein Curaçao est situé sur le territoire de Curaçao. C’est la plus belle plage du pays. Elle abrite un resort qui reçoit les touristes en journée. Avant 10h et à partir de 16h vous serez donc seuls sur cette plage paradisiaque de sable blanc.En revanche, l’île n’est pas habitée et si vous venez de Bonaire ou si vous venez de partir de Curaçao, vous serez ici en toute illégalité car selon le cas vous n’aurez pas encore fait la clearance ou vous serez sortis du pays… Nous serions bien restés un jour de plus mais un hélicoptère des gardes côtes est venu  prendre le bateau en photo! Aucune conséquences mais nous étions repérés!
    • Ne pas manquer: la visite au phare abandonné, la tour en bois aménagée par le resort dans laquelle on peut monter pour avoir une superbe vue à 360° sur les environs. Le snorkelling au mouillage est excellent: de nombreuses tortues, des barracudas, de gros poissons de récif. Le tombant commence à 50m de la plage.
  • Spanish Water
    • Coordonnées: 12 04.7358 N, 068 51.5708 W
    • Un des quelques mouillages autorisés de l’île. Très fréquenté voire un peu encombré. Le mouillage est délimité par des bouées blanches en dehors desquelles il n’est pas possible de laisser son bateau. On entre dans le mouillage par un chenal dont l’entrée sur la côte est peu visible (12 03.8147 N, 068 51.1352 W). On pénètre alors dans un réseau d’eaux intérieures et de mangroves surplombé par des falaises de roche rouge ocre. C’est un très beau mouillage. Vous jetterez l’ancre un peu plus loin en suivant le chenal sur la gauche. Attention aux récifs nombreux et mal signalés.
    • Formalités: il est indispensable de prendre le bus pour aller à Punda et Otrobanda pour faire les formalités. La douane se trouve à Punda, à proximité du marché flottant (12 06.4160 N, 068 56.0061 W) et l’immigration se trouve à Otrobanda, assez loin de là, en face, à 20 minutes de marche! C’est le seul endroit dans les îles que nous avons visité où les 2 services sont aussi éloignés. Pour aller à l’Immigration, il faut traverser le chenal en empruntant le pont flottant (ou le ferry si le pont flottant est hors service). Remonter alors le long du chenal sur la droite jusqu’à un théatre: le Luna Blu. En face du Luna Blu, un garde de sécurité vous demande votre passeport pour pénétrer dans une enceinte sécurisée. Le bureau de l’immigration se situe un peu plus loin sur la droite en continuant à longer le chenal et après être passé sous un énorme pont routier métallique. On a l’impression d’être en pleine zone industrielle déserte mais c’est normal! Au bureau de l’immigration (12 06.7393 N068 55.9572 W) on vous demandera la présence physique de tous les passagers. Ne pas laisser les enfants au mouillage à 10km de là…
      Les formalités sont gratuites. Certains sites mentionnent la nécessité d’acheter un permis de mouillage pour 10$. Nous nous en sommes abstenus et ni les douanes, ni l’immigration ne l’ont mentionné…
    • A terre: on peut laisser son annexe au ponton des pêcheurs ( 12 04.7850 N, 068 51.9668 W ) où encore à l’un des pontons du restaurant/club de plongée (plus sûr). De là on rejoint un arrêt de bus desservi toutes les heures par un bus qui relie la capitale Willemstadt et ses quartiers Punda et Otrobanda où vous pourrez faire Customs et Immigration.
      Le trajet du bus passe (à mi distance) par un shipchandler: Budget Marine très bien achalandé et à proximité également d’un Napa. En face du shipchandler, une petite route rejoint le supermarché le plus proche du mouillage: Vreugdenhill. En demandant à l’accueil en arrivant, ils peuvent vous reconduire au mouillage avec leur minibus après vos courses.
      La capitale et les quartiers de Punda et Otrobanda son classés au patrimoine mondial de l’humanité avec des façades colorées baroques typiques du passé colonial de l’île et le curieux pont flottant. Ne pas hésiter à se promener un peu dans la ville.
    • Carburant: Le Curacao Yacht Club de Spanish Water dispose de gasoil et d’essence sur un ponton carburant facilement accessible (12 04.6515 N, 068 51.2692 W). Il est situé à mi distance entre l’entrée de Spanish Water et le mouillage.
    • Plage: ne pas hésiter à remonter le chenal d’accès à Spanish Water en annexe et de visiter les nombreux canaux du site. Une belle plage (Barbara Beach) derrière un ponton se situe dans le chenal à quelques mètres de l’entrée, à proximité d’une petite marina sur les pontons de laquelle vous laissez l’annexe en toute sécurité (12 03.9993 N,068 51.1707 W)

2 comments

  1. jerome

    Bonjour,

    Nous partons le mois prochain pour une navigation de 7 mois dans les Caraïbes , nous nous sommes largement inspiré de votre site pour mettre en place notre parcours et prévoyons de partir de la Martinique pour nous rendre aux Roques, puis aux Aves, ABC, Jamaique, Cuba, Bahamas, Rep Dom, Porto Rico puis retour par les Iles Vierges …
    J’ai donc une question à vous poser concernant les guides nautiques, pouvez-vous m’indiquer quel guide vous avez utilisé pour le Nord des Caraïbes, ou sur quel site avez vous trouvé des infos ?
    Nous disposons du Patuelli et d’une cartographie électronique mais rien sur le nord de la Caraibe.
    Merci pour ces renseignements.

    Jérôme

  2. LE DISQUE DOMINIQUE

    Bonjour et merci des informations que vous avez pris le temps de mettre à notre disposition. Nous partons de Tenerife fin de semaine pour arriver à Saint-Martin dans un mois. J’ai bien noté toutes vos informations, notamment République Dominicaine où nous ferons étape en janvier (rendez-vous pris avec des amis). Nous suivrons vos mouillages.
    Bien cordialement,
    Paul et Dom à bord de Noa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>