«

»

nov 30

La pêche est ouverte! Merci à notre batocopain Silverland!

Ca y est, nous sommes au régime poisson!

Il est vrai que de l’avis général il n’existe pas d’eaux plus poissonneuse que celles des Roques où on croise très peu de pêcheurs de profession et où le statut de réserve naturelle permet aux poissons de vivre (à peu près, hum) en paix.

Vous vous souvenez certainement que nous n’avions pas eu beaucoup de chance à la pêche précédemment, pêchant uniquement des poissons potentiellement atteints par la ciguatera et les rejetant donc à la mer même si nous avons rencontré des équipages qui n’y font pas attention au Sud de la Martinique qui est une région moins touchée. La ciguatera étant un poison à prendre au sérieux, nous n’avions pas envie de tenter la roulette russe.

Aux Roques, nous avons eu la chance de croiser la route du Silverland, un vieux gréement 2 mats de 1956 battant pavillon Néerlandais qui nous a tout appris en pêche.

Nous avions tout de suite été attirés par ce ketch et son équipage qui compte un petit blondinet de 7 ans, le petit Mattis. Nous avons donc naturellement détourné le cap de l’annexe pour les saluer, entre familles en navigation, il existe une vraie connivence. Ils nous ont immédiatement invités à bord et nous nous sommes très vite retrouvés avec un verre d’apéro entre les mains! Marco et sa compagne sont partis il y a un an et demi du Pays Bas sans date de retour et avec un programme de navigation autour du monde. Leur bateau est impressionnant, ils l’ont acheté il y a 8 ans dans un très mauvais état et ont mis 5 ans à le retaper. Je me dis que le notre fait vraiment mouchoir de poche à coté! Il a en tout 7 voiles et l’équipage met 45 minutes pour tout établir! Le moteur, un gigantesque 4 temps 3 cylindres de 240CV  trône dans  la salle des machines quand nos 2 tout petits Yanmar 30CV occupent 2 minuscules cales à l’arrière d’YSUN.

IMG_5305

Quand nous arrivons, Marco et son fils sont en pleine séance de pêche depuis le bateau. Ils sont mouillés par 10m de fond et ça mord à peu près toutes les 5 minutes! Ils mettent simplement des lignes à l’eau sans canne et avec des hameçons garnis de bouts de poisson appât.

J’en profite pour demander à Marco de m’apprendre à pêcher. En 1h le tour est joué. Il m’explique comment garnir l’hameçon, comment placer le lest, envoyer le tout par le fond et attendre la touche avant de sortir le poisson de l’eau vivement.

Je lui demande également comment on prépare le poisson après la pêche et en quelques minutes je sais tout de l’écaillage, la découpe, le vidage et le nettoyage de la bête et tout ceci autour d’une bonne bière fraîche et en dégustant… du poisson cru à la sauce soja genre sashimi. Miam!

Me voila lancé! Si la pêche à la traîne rapporte beaucoup de poissons carnassiers au bout de la chaîne alimentaire et donc potentiellement candidats à la ciguatera, la pêche à la ligne nous a rapporté pas mal de pagres (Pagre Gris, Pagre Wayak et Pagre Mohagani) excellents en papillote et bien sur non atteints par la ciguatera.,

Qui plus est, pour les appâts, nous utilisons les poissons que nous pêchons à la traîne et que nous ne pouvons pas consommer. Pratique la carangue, c’est un appât de choix!

Notre petit leurre en forme de poisson nageur bleu argenté fait des merveilles à la traîne! Aujourd’hui, nous avons fait 4h de navigation et avons attrapé un beau thazard et un “Saumon” (nom martiniquais) ou Rainbow runner, de 1-2kg chacun.

IMG_5441

Les Roques sont vraiment impressionnantes point de vue poisson. Les traines (car maintenant nous mettons 2 lignes à la traîne) mordent au moins toutes les 20 à 30 minutes et nous relevons thazards, barracudas (que nous rejetons) et autres maquereaux. Pour le moment nous notre plus grosse prise est un barracuda de 5kg mais nous attendons une bonite ou un thon. A priori on peux en pêcher de plus de 10kg au large!

Capture plein écran 29112014 091743

Nous avons invité à dîner l’équipage du Silverland que nous avons retrouvé à Gran Roques avant de quitter l’archipel et de faire les formalités. Nous avons fait un beau Thazard au barbecue pour l’occasion!

Nous espérons pêcher autant dans nos futures destinations et continuer notre régime poisson!

3 comments

  1. Claudine Diérick

    Sympas et bons pédagogues ces Néerlandais.
    Bon: vous gardez les conseils de pêche et … vous oubliez l’idée de navigation autour du monde sans date de retour !

  2. DEPREUX Isabelle

    coucou

    superbes images , beau poisson !! très bonne navigation bisous à vous

    la cousine

  3. Sylvain

    Ah ah !! mais il y a de vrais améliorations !! les début m’inquiétait ! j’ai bien cru que vous ne mangeriez pas un seul poisson ^^
    En tout cas je m’incline ! reconnaître les bons poissons des mauvais ce n’est pas si facile, pour moi ils ont tous la même tête :p
    PS: bisous à toute la petite famille ^^ je suis vos aventures de près ! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>